Kom & Co

Bien acheter pour déléguer : les bonnes pratiques

Tous les entrepreneurs se posent à un moment la question de savoir s’ils doivent déléguer et se faire assister dans leur quotidien. Les entrepreneurs sont très exposés à ça en ce moment sur les réseaux sociaux et pas forcément de la bonne manière. Il faut savoir bien acheter pour déléguer et connaître les bonnes pratiques en la matière. 

I. Pourquoi déléguer ?

On entend souvent que si ce n’est pas dans nos compétences, il faut déléguer. Cela peut être une bonne idée si on pas de temps ou qu’on ne sait pas le faire. Il faut toutefois distinguer 3 sortes d’entrepreneurs.

1. Les entrepreneurs qui délèguent mais qui n’ont pas encore lancé leur activité.

Beaucoup d’entrepreneurs n’ont pas encore lancé leur activité mais commencent déjà à dépenser de l’argent qu’ils n’ont pas. Ils ont entendu qu’il leur fallait un logo et ils ne savent pas faire donc ils délèguent ce travail à quelqu’un. Il en va de même pour un site web par exemple. Ils dépensent aussi en outils au quotidien et bien entendu on va très rarement leur parler des logiciels en ligne gratuit sur les réseaux sociaux alors qu’ils existent.

2. Les entrepreneurs qui délèguent et gagnent déjà un peu de leur activité.

Les entrepreneurs qui gagnent déjà un peu avec leur activité veulent par exemple faire de la publicité, prendre un closer pour vendre à leur place… Il y a peu j’ai rencontrée une jeune fille qui avait une activité qui générait en vente dans les 20/30 000€ par mois. On peut penser qu’elle gagne bien sa vie, mais j’ai été stupéfaite d’entendre qu’en fait, elle arrivait à payer toutes les personnes qui intervenaient dans sa chaîne de vente et au final sa rémunération était ridicule car ses dépenses externes n’étaient pas adaptées.

3. Les entrepreneurs qui délèguent et qui gagnent beaucoup.

Certains entrepreneurs dans ce cas là ne regardent plus où passent leur argent. Je connais des entrepreneurs dont les activités fonctionnent bien, qui investissent et qui se laissent prendre par cette spirale et ne regardent plus à la dépense.

Vous pouvez penser que ce n’est pas grave car ils gagnent de l’argent, mais en réalité c’est moins le chiffre d’affaire que la marque qui compte. La marge c’est le gain moins les dépenses, c’est à dire ce qu’il vous reste ou plutôt ce qui reste dans l’entreprise et qui permet de vous payer et d’investir.

Cet entrepreneur dont je vous parle avait un CA en augmentation permanente mais s’est rendu compte trop tard que ses dépenses étaient une hémorragie qui faisait que ses tiroirs étaient vides à la fin de l’année. Zéro bénéfices.

Il faut se poser régulièrement et analyser ses dépenses pour faire le tri et supprimer ce qui se doit : ça peut être un logiciel que vous payez tous les mois et dont vous ne vous servez plus, un abonnement de téléphone que vous pourriez payer moins cher en changeant d’opérateur, etc. C’est vital pour votre entreprise de faire le tri.

II. Les bonnes pratiques pour déléguer

Tout entrepreneur qui veut déléguer doit d’abord savoir quand déléguer, puis comment le faire.

1. Quand bien déléguer ?

a. Utiliser des outils gratuits

Donc déjà la 1ère base en fait – quand j’ai un besoin, même en tant qu’entrepreneur et surtout en tant qu’entrepreneur, je dois être conscient de mes ventes, de combien je vends pour savoir ce que je peux dépenser. Déjà c’est un excellent début.

Donc l’entrepreneur débutant qui ne gagne rien doit faire avec les moyens du bord pour un logo par exemple. Vous pouvez faire un premier logo, une première marque avec le logiciel gratuit CanvaQuand vous gagnerez un chiffre stable, il sera encore temps de faire évoluer votre marque et votre charte graphique. C’est ce que font les grandes marques : elles continuent d’adapter et de faire évoluer leur marque.

b. Investir dans des outils payants

Lorsque vous avez monté un business plan et obtenu un prêt pour lancer votre entreprise, vous pouvez envisager d’investir dans des outils payants, à condition de vous poser cette question : est-ce que c’est essentiel à votre activité, est-ce que cet investissement va vous rapporter ? Par exemple, quand je me suis lancée il y a plus de 15 ans maintenant, la banque me l’avait expliqué : “L’emprunt de départ est un investissement qui doit permettre de mettre en place votre capacité de production car vous ne pouvez pas le faire autrement. En gros un restaurant va faire un emprunt, un hôtel, un cordonnier… ».

Vous pouvez donc faire un premier logo gratuitement avec Canva, un premier site web avec WordPress qui  vous coûtera moins de 100€/an pour un nom de domaine un hébergement et un email pro, et il y a plein d’autre choses que vous pouvez faire comme cela au départ.

Pour résumer :

  • Pouvez-vous vous permettre financièrement de déléguer, avez-vous suffisamment d’argent sur votre compte ?
  • Pouvez-vous prévoir vos ventes (si vous vendez des bonnets pour l’hiver, votre chiffre risque d’être très bas l’été) ?
  • Quelles sont vos dépenses (TVA, impôt, facture d’assurance annuelle, etc) ?
  • Pouvez vous permettre de vous engager à long terme et sur une dépense récurrente comme par exemple un community manager pour animer vos réseaux sociaux ?

2. Comment bien déléguer ?

a. Distinguez ce qui est essentiel et superflu

Regardez les différentes solutions et surtout prenez le temps de la réflexion : ne faites pas d’achat sur un coup de tête. Faites des recherches sur Google :

  • Le logo au départ : faites simple avec Canva
  • Le site internet : WordPress même une boutique
  • Un pdf de présentation de votre entreprise : Canva aussi pour démarrer
  • Des photos de vos produits -> votre téléphone fera l’affaire pour débuter
  • Vous voulez faire des conférences en ligne -> prenez Zoom gratuit au début, vous n’aurez pas 300 personnes !

Il faut faire le tri avec ce qui est vraiment nécessaire : un comptable peut être nécessaire par exemple, ou bien un avocat pour rédiger vos CGV, être en conformité avec la loi (si vous avez un restaurant par exemple, votre préoccupation sera le respect de l’hygiène dans les cuisines par exemple), etc.

b. Privilégiez les frais fixes

Attention aux prix qu’on vous annoncent. Sont-ils en pourcentage ? C’est le cas par exemple dans le closing. Vous payez par exemple un closer en pourcentage mais vous ne savez probablement pas justement le pourcentage de dépenses que vous avez par rapport à vos produits.

Vous payez peut-être déjà un pourcentage à Stripe ou Paypal, la TVA 20%, l’agence de pub qui prend 5% aussi, etc. Si vous émiettez les pourcentages comme ça sans savoir vraiment ce que représentent vos charges, ça peut être une opération à risque.

Recherchez plutôt des solutions avec des montants fixes car mécaniquement si vous gagnez plus, il vous restera plus sur le compte bancaire de l’entreprise avec un fixe que si c’est un pourcentage.

Voici un exemple :

100€ dépense service 10€ = 90€ / 10% 10€ = 90 € aussi
1000 € 15€ = 985€ / 10% = 100€ => 900€
10000 € 100€ = 9900€ / 10% = 1000€ => 9000€

Mais vous avez bien d’autres frais qui se greffent à ça, donc un pourcentage n’est pas anodin.

c. Ne signez pas de contrat annuel renouvelable

Selon votre produit ou service, si vous prenez par exemple un closer pour le vendre, il aura une affinité plus ou moins forte avec ce que vous vendez et le vendra plus ou moins bien. Vous pouvez donc faire une erreur de casting au début.

Comparez avant de signer et demander des périodes de test plus ou moins longues avec de petits pourcentages à la clé ou un fixe aussi par vente. Cela permet d’avoir une porte de sortie si cela se passe mal et de ne pas payer des sommes astronomiques. Intégrez aussi les éventuelles demandes de remboursements de vos clients (délai de rétractation), ce qu’il faut prévoir dans le contrat l’annulation des commissions.

Donc ayez toujours une porte de sortie, et pour des contrats de prestation de service en général, consultez un avocat, d’autant plus pour des prestations qui jouent un rôle important dans votre chiffre d’affaire comme un closer.

Vous pouvez aussi comparer sur des sites comme Comeup, anciennement 5euros.com, où il y a des basiques par exemple.

 

 

Vous pouvez télécharger la fiche pratique directement dans notre bibliothèque.

Bien acheter pour déléguer : les bonnes pratiques

 

Ecoutez la version audio de cet article en cliquant ci dessous :

Retour à l’accueil de Kom&Co

Derniers articles

Partagez

Facebook
Twitter
Email
WhatsApp
Skype

Articles similaires

Juridique

Le respect des données personnelles sur le web (Facebook, iOS, trackers, pixels, cookies… RGPD)

Le respect des données personnelles sur le web est un sujet crucial dans le monde numérique d’aujourd’hui. Il est important de comprendre que les données sont considérées comme personnelles et qu’il est nécessaire de mettre en place des mesures de sécurité pour les protéger. Les entreprises doivent également veiller à utiliser les données de manière

Lire la suite »
Saison 1

Trouver des prospects pour votre business

La recherche de prospects est une étape cruciale pour le développement de votre entreprise. En effet, sans un flux régulier de nouveaux prospects, il est difficile d’augmenter votre chiffre d’affaires et de fidéliser votre clientèle. Dans cet article, nous allons passer en revue différents moyens pour trouver des prospects efficacement. I. Les principes de la

Lire la suite »